Je n’aime pas les filles…

Annie_Carnets-Afrique-073

Je n’aime pas les filles mĂ©disantes !

S’il y a bien quelque chose qui me chagrine c’est bien la mĂ©chancetĂ© gratuite que l’on peut se faire entre filles.
Je fais une gĂ©nĂ©ralitĂ©, toutes ne sont pas comme ça et heureusement….

Pourquoi est-il difficile de se rĂ©jouir de la rĂ©ussite de l’autre ? Pourquoi parfois l’avancement d’une copine nous laisse un goĂ»t-amer ? Pourquoi le bonheur d’une autre fait sortir des langues pleines de venin ?

SincĂšrement, je n’ai pas la rĂ©ponse, mais ça me dĂ©sole.
Je n’ai jamais eu beaucoup d’amies/ copines filles. Ça ne match pas.

J’avoue que plus jeune, (bah oui je peux le dire, j’ai la petite trentaine !) j’enviais ses filles qui Ă©taient en groupe, j’ai pendant un moment eu envie de faire partie de ce que j’estimais ĂȘtre super mega cool.

Cela jusqu’au moment oĂč tu entends que « ouais machine se la pĂšte parce qu’elle Ă©tale son argent avec ses fringues » que « bidule depuis qu’elle a trouvĂ© l’amour ne se sent plus, qu’elle oublie vite ses moments de larmes et de solitudes » et j’en passe.

Peut-ĂȘtre que Machine aime les vĂȘtements et qu’elle se fait juste plaisir, peut-ĂȘtre que l’Ă©tat de son compte en banque ne te regarde pas et que tu n’as qu’Ă  aller t’acheter des fringues toi-mĂȘme. Peut-ĂȘtre que Bidule a enfin trouvĂ© le bonheur et que comme une vraie copine qui l’aime tu pourrais te rĂ©jouir pour elle et ne pas regarder son passĂ©.

Je suis une fille chiante en couple, non mais faut le dire, je suis exigeante, mais en amitiĂ© je m’efforce de ne pas ĂȘtre comme ça.
Lorsque ma copine qui a commencĂ© sa boĂźte Ă  partir de rien excelle et qu’en tant que maman cĂ©libataire elle dĂ©chire Ă©galement et part en voyage etc. Je suis juste mega heureuse pour elle.
Quand une autre est heureuse en amour et qu’elle fait le tour de l’Asie avec son homme je me dis qu’elle le mĂ©rite.
Quand l’autre Ă  enfin trouvĂ© la personne qui lui convient et a dĂ©cidĂ© d’aller vivre dans une ville dans le trou des fesses du Nord, je suis heureuse pour elle aussi. Etc etc

Pourquoi ?

Parce que je les aime et je n’attends pas la mĂȘme chose de leur part. Parce que je les aime et que leur bonheur me rend heureuse.

J’ai rĂ©cemment eu Ă  faire Ă  des comportements mĂ©disant lorsque j’ai eu « l’audace » il y a un an de mettre une photo de mon mari et moi avec les clĂ©s de notre premier achat immobilier.

 

Propriétaires

« Ă‡a va tu vis bien toi depuis que tu es avec un blanc/ es wedding planner »

« tu es devenu riche »

« tu gagnes bien ta vie Ă  ce que je vois ! »
Bref… j’Ă©tais blasĂ©e et parfois j’ai eu envie de me justifier, alors que je ne devrais pas.

Peut-ĂȘtre qu’on a juste travaillĂ© dur et que l’on continue nan ?

À la fin du mois mon compte n’est pas Ă  + 100 k€ et mĂȘme si c’Ă©tait le cas ?

Mais bordel pourquoi est-ce si difficile de faire preuve d’altruisme ?
Pourquoi le fait de se rĂ©jouir du bonheur de l’autre est si compliquĂ© ?
On voit le mĂȘme phĂ©nomĂšne sur les rĂ©seaux sociaux.
Certaines sont suivies par des milliers de personnes et tu as des meufs qui dĂ©barquent et critiquent le fait qu’elles « osent » se plaindre alors qu’elles sont pĂ©tĂ©es de thune. Depuis quand l’argent fait le bonheur ?
Ah bah oui nous n’avons plus le droit de rĂ©ussir de notre vie.
Ma cocotte, si ça te soule il suffit d’unfollow !

Quelque soit notre paie Ă  la fin du mois nous nous levons toutes le matin afin de travailler dur et de jouir de notre salaire. Nous travaillons toutes pour notre bonheur, rien ne nous tombe dans la main gratuitement.

La mĂ©disance n’apporte strictement rien, la jalousie non plus. Personnellement la rĂ©ussite des autres me pousse Ă  donner le meilleur de moi-mĂȘme car nous ne sommes pas plus bĂȘte qu’une autre.

Et puis pourquoi diable, nous, femmes nous montons nous les unes contre les autres ? La sociĂ©tĂ© dans laquelle nous vivons nous rabaisse d’ores et dĂ©jĂ  face au sexe opposĂ© (men ain’t shit) pourquoi donc nous tirailler entre nous ?
À une Ă©chelle plus prĂ©cise encore, l’univers contemporain dans lequel nous vivons nous monte, nous femmes les unes contre les autres avec les standards de beautĂ© qui engendrent des phĂ©nomĂšnes tels que la discrimination  basĂ©e sur la morphologie, et la grossophobie par exemple.

Nous, femmes sommes poussĂ©es Ă  nous dĂ©tester Ă  cause de nos diffĂ©rences raciales culturelles et religieuses. Certaines d’entre nous femmes, semons la discorde au sein mĂȘme de notre communautĂ© pour avoir le fin mot de qui est une bonne fille ou non basĂ© sur les critĂšres de la sociĂ©tĂ© patriarcale. Mettons fin Ă  cette guerre inter communautaire et dĂ©tachons nous du sexisme intĂ©riorisĂ© !

En tant que femmes vivant dans un monde dominĂ© par le patriarcat nous sommes malheureusement placĂ©e un deca en dessous des hommes. Nous sommes moins entendues que les hommes. Notre salaire est plus bas que celui des hommes. Nos critĂšres de beautĂ© ont Ă©tĂ© Ă©tablis par des hommes. Il est difficile de s’Ă©lever par rapport aux hommes. Nous vivons dans une sociĂ©tĂ© sexiste dans laquelle la culture du viol est institutionnelle, dans laquelle nous sommes en danger pour le simple fait d’ĂȘtre nous en fait.

Unissons nous donc et rĂ©jouissons nous les unes avec les autres lorsque qu’une de nos consƓur excelle dans la vie.

RĂ©jouis toi donc de ton amie qui parvient Ă  dĂ©passer ce que le sens commun attend d’elle et rĂ©ussi Ă  atteindre ses objectifs.
Sois contente d’ĂȘtre entourĂ©e de femmes courageuses et travailleuses qui font de leur mieux pour atteindre une position Ă©levĂ©e dans un monde oĂč tout est en leur dĂ©faveur et prends des notes ! Que cela t’inspire Ă  devenir une femme meilleure et ambitieuse. RĂ©jouis toi lorsque tes consƓurs sont heureuses et atteignent leur objectifs car vous vivez, en surface les mĂȘmes difficultĂ©s.
Une femme, lorsqu’elle progresse n’Ă©volue pas seule, elle fait avancer sa communautĂ© avec elle. Pourquoi donc ĂȘtre mĂ©disante au lieu de te rĂ©jouir du progrĂšs ? 🙂

Nous sommes des femmes nous sommes fortes.
Nous sommes des femmes et ensemble nous pouvons changer les choses.
Nous sommes des femmes et nous sommes unies car nous seules avons connaissance de ce qu’ĂȘtre une femme signifie.
Nous sommes des femmes et nous visons plus haut.
Nous sommes des femmes et nous prĂ©fĂ©rons faire de notre mieux pour atteindre nos objectifs plutĂŽt que de cracher sur nos consƓurs.

Encore une fois la mĂ©disance n’apporte strictement rien, la jalousie non plus.

FĂ©ministes debout, aimez vous ! Ok je m’emflamme…

 

Crédit photo : Eric Dubois-Geoffroy

Partagez, ça me ferait plaisir :) !

3 Comments
  1. Et oui cela est effectivement un Ă©tat de fait mais heureusement, si chacune de nous pouvons ĂȘtre envieuse, jalouse, mĂ©disante vis Ă  vis de la situation d’une « amie », ces sentiments peuvent se combattre et se rĂ©jouir, accompagner, s’entraider permet justement de passer au dessus ! Et comme cela simplifie la vie et les relations…

  2. J’aurais pu Ă©crire un bout de ton article. J’ai ressenti la mĂȘme chose quand j’ai quittĂ© mon ex mari. J’ai Ă©tĂ© critiquĂ©e, jugĂ©e et insultĂ©e Ă  cause de cette dĂ©cision que j’ai prise pour moi. Heureusement que les vrai(e)s ami(e)s posent les bonnes questions et sont simplement content(e)s pour nous quand quelque chose de bien nous arrive.

Leave a Reply to Soria Cancel reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>